Egis & la RSE – 4 questions à Béatrice Gasser, Directrice technique et développement durable de Egis sur Vimeo

Question n°1 de Lénaïg Mellaza, ingénieure chargée d’études en développement portuaire : Béatrice, la feuille de route développement durable du groupe arrive à échéance. Que retenez-vous de cette année ? 

Pour cette année, je retiendrai deux actions particulières : d’abord, nous avons revisité notre politique en prenant en compte les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies (ce qu’on appelle les ODD). Et ceci afin de concentrer toute notre énergie et notre expertise sur les enjeux pour lesquels nous avons un fort effet de levier. Nous avons mis l’accent sur nos actions de Recherche et Développement liées en particulier à la Transition Écologique et Énergétique, qui est un des axes fort de notre projet d’entreprise ‘Imagine’. De ces efforts est née une Start Up qui s’appelle Cycle Up que nous avons fondée en collaboration avec Icade. Elle est née en mars 2018. C’est maintenant la plateforme numérique du BTP, spécialisée dans le réemploi des matériaux de construction, qui met en relation les acteurs de la filière de l’économie circulaire.

Question n°2 de Manoel Celestino, chargé de mission Performance : En 2018, et pour les trois années à venir, vous vous êtes donné un nouveau cap, pouvez-vous nous  donner les grandes lignes ?

Notre nouveau cap s’inscrit naturellement au cœur de l’ambition et de la vocation d’Egis : imaginer, créer, concrétiser un futur durable. Il s’organise autour de trois engagements :

  • Agir pour les territoires de demain
  • Agir pour une croissance vertueuse, profitable et durable,
  • Agir pour le bien-être et le développement de nos collaborateurs

Question n°3 de Cédric Barbier, Directeur exécutif Aviation : L’un de vos objectifs est de proposer une offre d’ingénierie et d’exploitation en réponse aux enjeux du défi climatique. Expliquez-nous ce que vous entendez par la

 La contribution d’Egis à la lutte contre le réchauffement climatique est un élément clé de nos orientations RSE 2018-2020, que ce soit pour nos missions ou dans notre fonctionnement interne. Nous considérons en effet qu’il est de notre responsabilité de conseiller et d’alerter nos clients sur les risques climatiques qu’ils encourent, d’imaginer pour eux des solutions pragmatiques, concrètes et évidemment adaptées à leurs enjeux. Nous disposons déjà de nombreux atouts pour relever le défi climatique et devenir l’un des acteurs majeurs de l‘économie bas carbone. Toutefois, pour certains métiers, notre offre doit être précisée et rendue plus visible. Il s’agira de définir un plan d’action qui pourra s’échelonner sur plusieurs années pour faire en sorte que chacun de nos métiers complète son offre Bas Carbone. La trajectoire 2°C est le thème majeur de l‘Idéathon 2018 qui vient d’être lancé en juin dernier. Il reste beaucoup à inventer. Mais les projets que nous venons de pré-sélectionner sont très prometteurs.

Question n°4 de Emmanuelle Gotkovsky, Chargée de mission développement durable : Pour tous ceux qui veulent en savoir plus sur votre démarche développement durable vous avez développé un site internet spécifique. Quels retours avez-vous de vos parties prenantes sur cette initiative ?

Depuis 2015 nous avons fait le pari de ne plus éditer de rapport RSE papier au profit d’un site internet. Cela nous permet d’être beaucoup plus agile. Pour toutes les parties prenantes, qu’il s’agisse de nos clients, de nos partenaires, de nos collaborateurs, cela permet d‘avoir une offre qui est mise à jour quotidiennement. Jusqu’à maintenant tous les signaux sont au vert. Si vous ne connaissez pas ce site (www.rse-egis.fr) , je vous invite à le parcourir et à nous faire part de vos remarques et suggestions.

La parole est à vous !