Filtrez nos solutions par catégories :

Retour aux solutions mobilite-transport

Baisser la vitesse pour des routes plus fluides et plus sûres

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, une vitesse plus élevée ne permet pas toujours de faire passer plus de voitures sur un tronçon…

En effet, si le nombre de véhicules augmente, une vitesse élevée devient problématique. Les distances de sécurité ne suffisent plus, les véhicules un peu moins rapides perturbent le flux, les changements de file de certains véhicules obligent les autres automobilistes à réduire ponctuellement leur vitesse. On voit alors s’installer un flux « en accordéon », voire un embouteillage pur et simple.

Adapter la vitesse permet, au contraire, d’augmenter la capacité de la route. En effet, une vitesse plus basse sur autoroute ou sur voie rapide est un bon moyen de réduire la distance intervéhiculaire et donc, de limiter les congestions en accordéon. De très nombreuses expériences de régulation dynamique de la vitesse ont été réalisées grâce à Egis en France et en Europe, notamment en Grande-Bretagne sur le périphérique M25 de Londres, géré conjointement par Egis et ses partenaires britanniques (Balfour Beatty et Atkins).

Sur la M25 à Londres, le dispositif fonctionne

Baptisée London Orbital, M25 est l’autoroute circulaire du Grand Londres, caractérisée par de nombreux croisements. Avec ses 188 km de long, elle est le deuxième périphérique le plus long d’Europe, après celui de Berlin (196 km) et la route la plus fréquentée du Royaume-Uni.

« La M25 a été la première autoroute anglaise à expérimenter la régulation de vitesse en 1995, puis le programme national “Smart Motorways” (6 milliards de livres sterling) lancé en 2014 par le gouvernement britannique. À présent, le deuxième périphérique le plus long d’Europe est intégralement équipé de panneaux dynamiques, pour réguler les vitesses, ainsi que de caméras pour contrôler les 200 000 véhicules/jour sur les tronçons les plus chargés. Et pour éviter que les Anglais ne considèrent M25 comme “le plus grand parking au monde”, de nombreuses campagnes de prévention sur la BBC rappellent aux usagers qu’il suffit parfois de réduire légèrement la vitesse autorisée pour que la circulation redevienne plus fluide. » Laurent Charles Nicoalas, Directeur de projet M25 pour Egis