Filtrez nos solutions par catégories :

Retour aux solutions ville-durable

Le biolavage pour traiter l’air en milieu industriel

Pour traiter l’air vicié d’un procédé de séchage par atomisation de son client INNOVIA, Egis a fait le choix des biotechnologies et du biolavage.

Le traitement biologique de l’air est basé sur l’action des micro-organismes qui se nourrissent des polluants à traiter, source de carbone et source d’énergie. Par rapport à d’autres techniques conventionnelles (lavage, oxydation charbon actif…), il présente de nombreux avantages : pas de stockage de produits chimiques, pas de déchets, faible consommation d’énergie et d’eau.

Aujourd’hui, le traitement biologique des gaz à échelle industrielle est représenté quasi exclusivement par la biofiltration (la biomasse est contenue dans un média solide statique). Cependant, pour ce projet, Egis a proposé une technologie plus confidentielle : le BIOLAVAGE (la biomasse est contenue dans une phase mobile liquide). Ce choix résulte d’une problématique de très fortes variations de charge à traiter, problématiques pour lesquelles les biofiltres classiques ne sont pas adaptés.Pour mener à bien ce projet, nos équipes ont construit, avec ses partenaires MC Plastics et Olfacto Ingénierie, une unité pilote installée sur site pendant 8 mois pour traiter une partie de l’air vicié. Le suivi expérimental, réalisé par l’équipe Air-odeurs-Santé d’Egis ainsi que le Pr Philippe Humeau (ayant réalisé une thèse sur le biolavage) a permis de définir les conditions opératoires optimales et a permis de valider l’efficacité de la technologie de traitement. Ces essais permettent maintenant de dimensionner et envisager le passage d’une installation pilote à une installation finale permettant de traiter près de 40 000 m3/h.