Filtrez nos solutions par catégories :

Retour aux solutions energie-climat

Etude : Quels besoins en climatisation pour Paris en 2100 ?

Étude prospective sur le devenir de la climatisation à Paris pour la direction de l’Urbanisme de la Ville de Paris

etude quels besoins clim © EliothIl s’agissait de proposer une démarche permettant de limiter l’impact de la climatisation sur le territoire parisien, sur la base d’un diagnostic de la situation existante et d’une approche prospective des évolutions climatiques (modélisation sur la base du scénario A2 du GIEC et du modèle ARPEGE Climat développé par Météo-France). « Ne rien faire » est un scénario coûteux en énergie ou en inconfort, cela créera des inégalités notables entre les quartiers. Des phénomènes comme « l’effet thermos » des constructions récentes, avec une problématique d’évacuation de la chaleur produite par les usages internes ont été notamment constatés.

Il est possible de réduire les besoins en climatisation et de choisir des modes de climatisation à moindres impacts :

  • Densifier la végétation du sol.
  • Choisir des matériaux à forts albedos (limitant l’absorption du rayonnement solaire).
  • Maîtriser les dégagements de chaleur d’origine anthropique.
  • Réduire les apports thermiques internes des bâtiments.
  • Faciliter l’accès au réseau de froid urbain
  • Développer la géothermie sur aquifères superficiels et les géo-structures énergétiques.
  • S’appuyer sur des « smarts grids thermiques ».
  • Encourager le développement de systèmes de climatisation alternatifs à l’échelle du bâtiment.
  • Contribuer à la diffusion de retours d’expériences.

L’étude s’emploie à décrire des solutions à plusieurs échelles, du bâtiment à l’espace urbain, sans oublier l’indispensable sensibilisation des acteurs et des usagers de la ville.