Filtrez nos solutions par catégories :

Retour aux solutions ville-durable

Monaco : un éco-quartier gagné sur la mer

Face à l’exiguïté de son territoire, la Principauté de Monaco a lancé un nouveau projet d’urbanisation en mer pour créer, d’ici 2025, un éco-quartier sur un terre-plein de 6 hectares. Aux côtés du titulaire de la concession réunissant notamment des actionnaires monégasques et le groupe Bouygues, Egis conçoit toute l’infrastructure maritime de ce projet d’envergure.

Entre l’anse du Portier et le Grimaldi Forum, un nouveau quartier s’apprête à voir le jour, portant au total à plus de 40 hectares la surface gagnée sur les eaux, soit quelque 20 % du territoire monégasque. Un défi majeur pour la Principauté ! La construction d’un éco-quartier de 6 hectares va non seulement permettre de relancer la dynamique d’urbanisme de Monaco, mais aussi d’accueillir une population en forte croissance.

urbanisation-en-mer-monaco-michel-desvigne-paysa

Egis conçoit toute l’infrastructure maritime de ce projet d’envergure. Des expertises en hydraulique et géotechnique ont été mobilisées  dès les premières études pour identifier les contraintes du projet. Profondeur des fonds marins, nature géologique, effets de la houle, risques sismiques… autant de paramètres à prendre en compte pour garantir la pérennité de ces infrastructures.

La phase études a nécessité  un travail constant d’interface avec les divers acteurs du projet, dans le but d’intégrer, à chaque étape de la conception, l’ensemble des problématiques du chantier. Au-delà des aspects techniques, les contraintes environnementales, dont la prise en compte est prédominante pour la Principauté, ont piloté toute la conception d’ensemble.

En tant que nouvelle façade maritime, cette extension devra s’insérer au milieu de deux zones naturelles : la réserve du Larvotto et le tombant des Spélugues. « Les espèces protégées (grandes nacres, herbiers de Posidonie…) feront l’objet de mesures de déplacement et de restauration hors de l’emprise du projet. Une surveillance continue des risques de turbidité (particules en suspension dans la mer) sera assurée en phase travaux. Enfin, dans un souci de préservation de la biodiversité, la façade des caissons sera équipée de dispositifs d’accueil pour la faune et la flore marines.

 

Pour en savoir plus

Lire l’article publié dans le magazine Egis Contact n°39