Filtrez nos solutions par catégories :

Retour aux solutions ville-durable

Réhabiliter les quartiers pavillonnaires ou les zones d’activité économique

L’écoréhabilitation de quartiers d’habitat pavillonnaire et des zones d’activités économiques (ZAE) propose de faire de ces quartiers de véritables écoquartiers, en liant amélioration des performances thermiques (et plus généralement d’usage) et densification, dans le cadre d’un projet d’urbanisme participatif conciliant intérêts privés (valorisation financière du foncier, revalorisation du patrimoine bâti) et publics (projet urbain de qualité).

lotissement, pavillon, habitation, maison, immeuble,
lotissement, pavillon, habitation, maison, immeuble,

Egis a imaginé une démarche très novatrice qui permet de faire de quartiers d’habitat pavillonnaires vieillissants (principalement construits dans les années 50 à 80 dans les premières et deuxièmes couronnes des agglomérations) de véritables écoquartiers :

  • Amélioration des performances énergétiques et d’usage (réponse au vieillissement de la population) des logements.
  • Densification des quartiers (valorisation de foncier utilisable).
  • Restructuration du réseau viaire (développement des transports en commun et modes actifs, ouverture du réseau viaire sur la ville).
  • Amélioration des espaces publics.
  • Mixité des logements, mixité sociale et générationnelle.
  • Gestion participative.
  • Réponses innovantes aux questions d’eau, d’énergie et de déchets.

Cette démarche a été expérimentée dans l’agglomération d’Angers pour un quartier pavillonnaire de 90 habitations à Bouchemaine, en partenariat avec l’Agence d’urbanisme et avec le soutien financier de la Caisse des Dépôts. Elle est reproductible en France et à l’étranger mais aussi dans d’autres domaines :

  • Les zones d’activités économiques (ZAE) et commerciales en déclin dont la mutation est possible selon un processus comparable
  • Les copropriétés d’habitat collectif vieillissantes pour lesquelles l’isolation et la remise aux normes pourraient être financées au moins en partie par la construction sur les toits.

Cette solution a été primée aux Trophées de l’innovation et du développement durable organisés par la Caisse des Dépôts. Le jury a particulièrement apprécié l’approche systémique de la démarche qui touche à toutes les dimensions du projet urbain et va bien au-delà de la simple réhabilitation des bâtiments : dimension sociétale (recréer du lien dans le quartier), environnementale (repenser le bâti et la mobilité) et économique (création de valeur pour les acteurs publics et privés).

Pour en savoir plus :

lire le descriptif de cette solution sur la plateforme La Rénovation lire la plaquette descriptive