Filtrez nos solutions par catégories :

Retour aux solutions mobilite-transport

Des solutions pour une voie ferrée plus durable

L’adoption d’un mode de transport ferroviaire est par définition une première démarche de développement durable, permettant de répondre aux besoins croissants de mobilité de manière moins polluant que le mode routier. Il est toutefois nécessaire aujourd’hui de trouver des solutions dans les approches, procédés et matériaux afin de concevoir des infrastructures plus durables. Bien que la voie ferrée semble être un domaine technique laissant peu de marges de manoeuvre, plusieurs solutions permettent aujourd’hui de répondre à cet objectif.

Les enjeux développement durable liés à la réalisation d’une plateforme voie ferrée sont :

  • La réduction et l’optimisation des coûts liés aux infrastructure
  • la lutte contre l’imperméabilisation des sols (transparence hydrique)
  • la valorisation des matériaux recyclés dans la conception des voies ferrées
  • la diminution de l’usage de matériaux à forte empreinte carbone comme le béton
  • le choix de procédés de fabrication plus respectueux de l’environnement

Les solutions présentées ci-après permettent de répondre à certains de ces enjeux. Leur mise en application sur plusieurs projets réalisés par Egis assure une maîtrise de leur mise en œuvre.

Voie perméable

Les voies perméables augmentent le volume de substrat et ainsi l’inertie hydrique, limitant les besoins en arrosage et en entretien ainsi que le volume de béton pour la réalisation de la plateforme. Ces voies doivent être posées sur des structures portantes plus résistantes.
+ Épaisseur de substrat plus importante
+ Quantité de béton plus faible
+ Diminution des besoins en arrosage et ainsi des coûts d’exploitation
− Coût d’investissement : ~4 à 25% plus cher

Habillage du rail à partir de pneus recyclés

Il s’agit d’une solution émergente consistant à transformer la couche de gomme du pneu en granulats épurés et agglomérés par une colle stable pour l’habillage du rail.

+ Bonne résistance à la compression
+ Plusieurs fournisseurs disponibles
+ Possibilité de se passer des joints de rails

Soudure électrique

Favoriser les soudures électriques au lieu des soudures aluminothermiques. Il existe deux types de soudures électriques: soudures par étincelage (rares) et soudures à l’arc. Il s’agit d’un sujet émergent dont le processus industriel en France n’est pas encore totalement abouti mais qu’Egis essaye de développer.

+ Pas de stockage
+ Plus rapide à exécuter
+ Pas de fumées nocives
+ Moins de déchets produits

Voie sur enrobé

+ Diminution de l’épaisseur de la plateforme ( ~9cm)
+ Accélération des travaux
+ Diminution du coût (économie de 5 à 15%)
+ Diminution des émissions de Gaz à Effet de Serre
+ Pas besoin de coffrage
+ Peut servir de voie de chantier

− Nécessaire d’augmenter la portance du terrassement
− Pas possible de mettre l’enrobé sur tout le linéaire (dalles flottantes près des façades)

Acheminement du matériel par transport ferroviaire

Les rails et traverses représentent une quantité de matériel considérable à acheminer sur le chantier. Pour limiter l’impact des nombreux camions nécessaires pour acheminer ce matériel, il est judicieux de favoriser le transport ferroviaire lorsque cela est possible (si gare fret à proximité et si espace disponible pour le stockage).

Multitubulaire non bétonnée

Remplacer la multitubulaire bétonnée par une multitubulaire avec tuyaux en PEHD et combler la tranchée par des remblais
+ Economie financière de 100€/ml
+ Moins de béton
+ Diminution des émissions CO2 (jusqu’à 70 kg eqC/ml)
− Difficulté de mise en oeuvre en milieu urbain

Multitubulaire unique

Mise en oeuvre d’une multitubulaire unique au lieu de deux
+ Diminution les travaux d’infrastructure
+ Économie financière
+ Moins de béton
− Risques à grouper les courants forts et courants faibles
− Problèmes de sécurité

 

Principales références

  • Tramway de Besançon : Inaugurée en aout 2014, la conception et la réalisation de la première ligne de tramway ont été menées en assurant le respect d’un budget optimisé. Concernant la plateforme tramway,
    une plateforme végétalisée perméable a été mise en place sur plus de 5,5 km de ligne. Les avantages en matière de développement durable sont : un volume de béton limité, la suppression de l’arrosage automatique, des semis et essences de graminée peu consommateurs d’eau et nécessitant peu d’entretien.
  • La ligne E du tramway de Grenoble, mise en service en avril 2014, s’étend sur un linéaire de 11,5 km. Environ 2300ml de plate-forme ont été réalisés avec une multitubulaire non
    bétonnée dans un tube PEHD. La solution présente des avantages environnementaux et économique : l’économie réalisée par le choix de cette multitubulaire est de 230 000€ au total pour ce projet. Ce choix a aussi été retenu pour tout le linéaire (hors traversées de carrefours) de l’extension de la ligne B de Grenoble.
  • Les lignes de tramway A et B de Dijon ont été mises en service fin 2012. Sur un linéaire total de 19,7km, 90% de la plateforme tramway a été réalisée en voie sur enrobé (hors dalles
    flottantes et certains carrefours). Remplacer le béton de fondation par du béton bitumineux a permis de diminuer les profondeurs de terrassement, les coûts et la durée des travaux et de gagner en souplesse en phase chantier.
  • La ligne B du tramway de Strasbourg en 2000 pour lequel la plateforme tramway a été réalisée en béton bitumineux sur 800ml. Cette prise de recul de plus de 15 ans sans anomalie a permis de confirmer l’intérêt et la maîtrise de cette solution.